header-img-01.jpg
OIF
Actualités

Lancement du projet de Mobilité des enseignant(e)s de et en français au Ghana

mercredi 2 février 2022
Lancement du projet de Mobilité des enseignant(e)s de et en  ... Image 1

Après le Rwanda en 2020, le projet de l’OIF de Mobilité des enseignantes et des enseignants de et en français a été lancé au Ghana, le 1er février 2022.

Le Ghana accueille début février 21 enseignant(e)s et formateurs(trices) de langue française suite à un processus de sélection mené conjointement par l'OIF et le ministère ghanéen de l'Education. Il s’agit de 10 femmes et de 11 hommes issu(e)s de 10 pays de l’espace francophone (Andorre, Burundi, Cameroun, RDC, France, Moldavie, Rwanda, Serbie, Tchad et Togo).

Sur les deux axes principaux de ce programme de mobilité, à savoir l'enseignement et la formation des enseignants, le Ghana a opté pour la composante formation des enseignants afin de renforcer les compétences linguistiques et pédagogiques des enseignants. Trois types d’établissements publics ont été identifiés à cet effet : les collèges d'éducation, les centres régionaux d'enseignement du français (CREF) et les classes bilingues.

Le programme de Mobilité des enseignantes et des enseignants de français a été mis en place par l'OIF pour répondre aux besoins des pays membres qui souhaitent s'engager dans un plan national pour un enseignement de qualité de et en français. L'inclusion du Ghana dans ce projet fait suite à la demande du Président de la République M. Nana Akufo-Addo à la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, de renforcer l'enseignement du français et les compétences linguistiques et pédagogiques des enseignants ghanéens.

La signature de l'accord-cadre autour de ce projet a eu lieu le 3 novembre 2021, au siège du ministère de l'Éducation ghanéen. M. Benjamin K. Gyasi, Directeur de Cabinet du Ministre de l'Education S.E. Yaw Osei Adutwum a signé l'accord-cadre qui lui a été soumis par la représentante de l'OIF pour l'Afrique de l'Ouest, Mme Thi Hoang Mai Tran.

La stratégie de l'OIF pour ce programme est, dans un premier temps, un appui substantiel et solide du pays bénéficiaire en termes de budget et d'expertise. Dans un deuxième temps, les autorités locales s’approprieront progressivement le projet et mettront en place un système national permanent d'enseignement du français et/ou en français qui permettra au pays de former ses enseignants et d'enseigner le français de manière autonome. L'OIF et ses partenaires poursuivront leur rôle d'accompagnement et de soutien en termes d'expertise.

En vedette

Le rapport de la grande Consultation Jeunesse « La Francophonie de l’avenir » est disponible ! 
L’OIF présente le rapport d’enquête sur les politiques publiques en faveur de la jeunesse au sein de l’espace francophone, réalisé avec le soutien du Secrétariat à la Jeunesse du ministère du Conseil exécutif du Gouvernement du Québec, et en étroite collaboration avec la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES).

Appels d'offres et concours

Fils d’actualités

La Francophonie est plurielle et dynamique

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX: